Pour poser votre question, vous devez être inscrit et connecté
Votre question
Je souhaiterais savoir quel type de tronçonneuse il est préférable d’utiliser pour couper un arbre dont le tronc fait environ 30cm.

Vous êtes déjà inscrit sur WiKiMat ?
Identifiez-vous !

Vous êtes :

En confirmant votre inscription, vous déclarez avoir lu et validé les conditions générales d’utilisation.


Le stress menace la santé des artisans du BTP


Le stress menace la sante des artisans du btp photo

La nouvelle édition du baromètre ARTI Santé BTP de l'IRIS-ST, portant sur l’année 2015, conforte les enseignements de la première édition (2014). La fragilité de l’état de santé psychique et psychologique des artisans du BTP s’exprime à travers de nombreux indicateurs.

Les artisans se perçoivent globalement en bonne santé. Un masque de solidité que contredit une réalité de maux variés. La plupart des artisans souffrent ainsi de douleurs musculaires (79%), tandis que près d’un sur deux accusent une fatigue importante et des troubles du sommeil (43%).

Qu’il s’agisse de surcharge de travail, de stress chronique, d’incertitude sur l’avenir ou encore de solitude dans la prise de responsabilité, le « surinvestissement » est tel que le chef d’entreprise artisanal du BTP se retrouve parfois dans un état d’épuisement physique et mental. Le manque de suivi médical – irrégulier voire inexistant pour 43% des artisans du BTP – ou encore le sentiment d’isolement (39%) n’arrangent rien. Le corps dit « stop » et c’est le « burn out » (ou épuisement professionnel), avec le risque de maladies dépressives : 7% déclarent avoir fait un burn out, tandis que 28% pensent en avoir fait un.

Bien qu’ils bénéficient de facteurs « protecteurs » du stress (passion du métier, forte autonomie, soutien et reconnaissance sociale, bonnes relations sociales…), plus de la moitié des artisans du BTP sont ainsi victimes d’un stress chronique mettant en danger leur santé mentale et physique.

L’intensité du rythme de travail, de la pression des délais, du déséquilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, des exigences physiques et mentales de la fonction (95 %), le sentiment d’isolement sont autant de facteurs propices à l’altération de la qualité de vie et de travail des artisans du BTP.

La conjoncture économique jouerait également un rôle de catalyseur du phénomène de stress en renforçant le sentiment d’insécurité (fortes variations de l’activité, faible visibilité sur les commandes et l’avenir, difficultés de trésorerie…) et en accentuant les difficultés liées à la concurrence (multiplication des demandes de devis, réactivité, guerre des prix, contraintes de délais…).

Pour consulter le rapport de l'étude rendez-vous sur le site internet de l'IRIS-ST : www.iris-st.org

Enquête réalisée en France métropolitaine, via un questionnaire administré en ligne auprès de 2783 chefs d'entreprise artisanale du BTP (0 à 20 salariés) de septembre à octobre 2015.


i
IRIS_ST, le 2 mai 2016
à Paris

Veuillez vous connecter afin de laisser une réponse.